Les solutions pour reprendre le travail en sécurité

B TO B Les solutions pour reprendre le travail en sécurité

 Les solutions pour reprendre le travail en sécurité

 

Ce document peut vous servir comme guide des mesures d’hygiène et de sécurité sanitaire pour atténuer le risque de contagion associés à la pandémie.

Il a pour objet de permettre la continuation ou la reprise de l’activité, sur site, des collaborateurs et ce dans le respect de leur sécurité et de leur bien être

Le contenu de ce guide n’est en aucun cas figé, il a au contraire vocation d’évoluer selon les recommandations des autorités compétentes et de l’OMS (Organisation de la santé mondiale).

SLS cherche à mettre au profit de ses clients des solutions pour les aider à assurer la fluidité de la reprise de l’activité dans le respect des directives des autorités compétentes (Ministère de santé, ministère de l’industrie, organismes sectoriels, etc) tout en préservant l’adéquation qualité prix délai de livraison.

Le présent guide peut vous aider à définir les actions à mettre en place et vous présente nos solutions logistiques les plus appropriés

 

Stratégie de prévention contre la contamination virucide

Comme première action exigible par les autorités compétentes Chaque entreprise doit mettre en place une cellule de gestion de la crise (cellule Covid-19) qui veillera à la mise en place de la stratégie de prévention, son suivi et son contrôle dans tous les sites.

Cette cellule analyse les risques d’hygiène et de contagion covid-19 liés à la spécificité du métier de l’entreprise et ensuite présente des solutions pour chaque source de risque et ce en harmonie avec l’activité et les directives des autorités compétentes.

Ce document vous présente une synthèse des mesures d’ordre sanitaires général et les mesures nécessaires pour la protection des personnes, la protection des entrées de vos locaux et la protections et l’organisation de vos lieux de travail.

Les mesures

 

  • Mesures à l’entrée de l’entreprise :

Contrôler l’accès des personnels à l’entreprise :

  • Abandonner le système de pointage biométrique pour éviter la propagation de cette pandémie.
  • Port d’un masque de protection (masque alternatifs/ masques barrières).

On ne parle pas ici uniquement des masques sanitaires chirurgicaux ou FFP2, réservés en priorité aux professionnels de santé, mais aussi de tous ceux dits ‘’alternatifs’’ ou ’’masques barrières’’.

Le ‘’masque barrière’’ est destiné à compléter les gestes barrières et les règles de distanciation sociale visant à lutter contre les infections virales. Il est destiné au grand public et notamment à toute personne saine ou asymptomatique.

Ces masques répondent à un niveau de performance moins ambitieux que celui des masques chirurgicaux et FFP2, mais apportent une réelle protection, grâce à des critères validés par des experts et organismes de certification Qualité.

  1. a) Comment porter un masque ?
  • Se laver les mains avant de manipuler le masque ;
  • L’installer sur le visage sans que l’air ne puisse passer ;
  • Placez le masque sur le visage, le bord rigide vers le haut et l’attacher.
  • Pincez la barrette nasale avec les deux mains pour l’ajuster au niveau du nez.
  • Abaissez le bas du masque sous le menton.
  • Et surtout, une fois ajusté, ne plus toucher le masque avec les mains une fois qu’il est en place.
  1. b) Comment enlever un masque ?
  • Pour enlever le masque, saisissez les élastiques et retirer le masque sans toucher la partie avant.
  • S’il s’agit d’un masque de protection simple en tissu, réutilisable, lavez-le à 90°C.
  • Sitôt le masque enlevé, lavez-vous les mains avec du gel hydroalcoolique ou du savon et de l’eau.
  1. c) le masque en tissu

On définit cette catégorie de masque à usage non sanitaire comme masque individuel destiné au grand public Pour plus d’informations vous pouvez consulter le cahier des charges des masques en tissu en Tunisie http://www.santetunisie.rns.tn/images/cahier-charges-masques.pdf

Le masque est composé au minimum de trois couches :

  • Couche externe en chaîne et trame toile de couleur au choix (Traité déperlant, 100% polyester) ;
  • Couche intermédiaire en chaîne et trame serrée ;
  • Couche interne en maille 100% Coton de couleur blanche minimum 140 g/m².

 

  • Les mesures de prise de température à l’entrée (thermomètre frontal hygiénique) et la Vérification des symptômes de maladie alertant (toux en particulier),

Il est recommandé d’utiliser un thermomètre frontal hygiénique capable de mesurer la température des personnes à distance et sans toucher et de garder une trace de votre lecture de température deux fois par jour pour le personnel en utilisant un journal de température pour l’audit du responsable de la cellule de crise.

  • Si la température égale à 37,5 °C et plus, mais en dessous de 38 °C, veuillez consulter immédiatement un médecin ;
  • Si la température égale à 38 °C et plus, veuillez alerter immédiatement le responsable de la cellule de crise ;

 

  • Se laver les semelles de chaussures : mesure barrière recommandée par l’OMS

Pour détruire le germe sur les chaussures, il est recommandé de désinfecter les chaussures souillées par le virus. Pour cela, il faut poser un dispositif destiné à nettoyer les semelles à l’entrée des sièges et tout lieu d’accès jugés fréquentés par les visiteurs ou personnel de l’entreprise.   Ce dispositif de nettoyage peut s’agir soit d’un tapis pédiluves ou de bacs destinés à nettoyer les semelles.

  • Tapis pédiluve: Ce sont des tapis en matière synthétique, mous et étanches, susceptibles de retenir une certaine quantité de désinfectants dans lequel on marchera. (voir le lien )

Ces tapis est une des mesures barrières préconisées par l’OMS, et obligatoire pour freiner ou bloquer le risque.

  • Bacs pédiluves: Il s’agit de bac rectangulaire en PVC de dimensions adaptées à la désinfection des semelles. Son désinfectant doit être périodiquement changé et complété.

Il est recommandé d’utiliser soit :

  • Les produits désinfectants virucide sol et surfaces conçus pour un usage professionnel dans les hôpitaux, cliniques, dont notre produit le plus adéquat détergent (voir le lien)
  • L’eau de Javel avec la concentration adéquate
  • Mesures de protection générales :
  • Assurer un affichage fort et visible des consignes sanitaires, les affiches des gestes barrières du ministère de la santé ou les instructions propres à l’entreprise.
  • Respecter une distance d’au moins un mètre entre les personnes : mettant en place des marqueurs pour faire respecter la distance minimale et les différents cheminements (bande adhésive au sol, barriérage, organisation des postes de travail et circulations intérieures…) et éviter les zones communes.
  • Installer des distributeurs de Gel Hydroalcoolique à coté de chaque pointeuse à l’entrée et dans les couloirs de passage communs pour choisir le bon gel hydroalcoolique vous devez vérifier que le Gel Hydroalcoolique est agrée par le ministère de la santé Tunisienne sinon vous pouvez vérifier soit qu’il obéis à la norme NF EN 14476 soit qu’il contient de l’alcool dont la concentration est comprise entre 60% et 70% (Voir le lien)
  • Installer des distributeurs de savon liquide virucide et bactéricide dans les blocs sanitaires pour permettre le personnel de laver les mains fréquemment avec du savon et de l’eau courante pendant au moins 15 à 20 secondes. Notre produit le plus adéquat savon liquide virucide (Voir le lien)
  • Éliminer les repas (pause-café/ buffet libre-service lors des rassemblements et des réunions)
  • Mesures relatives au nettoyage des locaux :
  • Réviser le plan de nettoyage (renforcement de l’équipe de nettoyage, formation des femmes de ménages, augmentation de la fréquence des nettoyages) avec la fourniture de combinaisons jetable ou réutilisables aux femmes de ménages chargées de la désinfection continue lien des combinaisons….
  • Nettoyer et désinfecter les sols et surfaces avec un bandeau de lavage à usage unique imprégné d’un produit détergent (BIEDRONKA agit – vite) ou avec l’eau de javel.
  • Désinfection en permanence les surfaces de contact les plus usuelles et tous points de contact commun entre les employés toutes les deux heures (poignées de portes, boutons d’ascenseur, claviers, téléphones, rampes pour escaliers tables, les bureaux, les salles de réunions, comptoirs, toilettes…)
  • Mesures relatives à la réduction de nombre des employés :
  • Avoir le maximum de personnels en télétravail et le strict minimum de personnels présents sur site
  • Informer les salariés à risque élevé (problème de santé, salariés âgés) qu’ils ne doivent pas travailler
  • Mise en place d’un régime de travail réduit avec des équipes réparties à des différents horaires de travail
  • Espacer les horaires d’entrée/sortie/ pause du personnel
  • Limitation des réunions physiques (utilisation du courrier électronique et la téléconférence)
  • Aérer les locaux au moins deux fois par jours
  • Utiliser un produit désinfectant aire et environnement lien désinfectant air
  • Mesures relatives au moyen de transport :
  • Privilégier les modes de transport individuel.
  • Location des bus pour le transport des employés (aller-retour)
  • Installation d’un distributeur de gel à l’entrée de chaque bus
  • Distribution de masque de protection pour chaque employé à l’entrée du bus
  • Assurer une distance minimale entre les employés dans chaque bus
  • Désinfection à chaque terminus, les parties principales du bus tels que les passe-mains, les portes, les chaises (Voir le lien)
  • Le traitement quotidien de tous les bus avec un produit détergent. Ce traitement s’effectuera chaque soir à l’arrêt final du bus

 

Mesures relatives à un cas COVID-19 suspect :

Lorsqu’un salarié a des symptômes (fièvre +38,5° toux, maux de gorge, souffle cour), il doit appeler le 190 qui communiquera la procédure à suivre, et se rapprocher de son médecin traitant ou tout autre médecin qui va lui établir un arrêt de travail en fonction de son état de santé ou de mise sous quatorzaine.